-

Quel avenir pour les banques face à l’arrivée des fintech ?

Qu’elles soient traditionnelles ou 100% en ligne toutes les banques sont déjà des Fintech puisque toutes combinent infrastructures IT et services financiers. Il faudrait donc parler de « start-up dans le domaine de la Fintech » lorsque l’on parle des nouveaux entrants qui viennent remettre en question le modèle économique traditionnel des acteurs bancaires. Cependant, toute start-up qui propose un nouveau service bancaire à des clients a besoin de travailler avec l’écosystème bancaire. Et les banques restent les acteurs incontournables pour faire du paiement, du crédit ou de l’investissement de par la solidité de leur infrastructure et leurs liens avec l’ensemble des composants de l’écosystème financier.

La question est donc pour ces start-ups de la Fintech : comment travailler avec les banques ?

Les faits tendent à prouver qu’à l’avenir ces start-up (celles que l’on appelle Fintech aujourd’hui) se dédieront au marketing, aux problématiques d’acquisition et à l’expérience proposée aux clients, là où les banques traditionnelles se recentreront sur la qualité de leur infrastructure, leur métier de maitrise du risque et de back-office au sens large.

Le nouveau facteur clef de succès des banques résiderait-il désormais dans leur capacité à mettre à disposition leur infrastructure technique pour les nouveaux entrants Fintech (via par exemple des open API) ?

Aujourd’hui, la vraie révolution du monde bancaire est celle de la distribution.  Et elle touche essentiellement la banque de détail. La Banque de Financement et d’investissement, elle, ne devrait pas être trop impactée, conservant son rôle de centrale de risques, régulation, accès aux marchés financiers. Cependant les marges existantes entre BFI et Banque de Détail seront réduites au profit des clients.

En effet, compte tenu des nouveaux usages de consommation, le mouvement de dislocation des métiers d’épargne, de tenue de compte et de crédit est inéluctable. Les clients iront taper à la porte du meilleur de chaque spécialité en fonction de leurs besoins.

Les FinTech font donc le meilleur usage du digital pour proposer des services bancaires alternatifs et innovants et s’attaquent à toutes les briques de l’offre bancaire : les paiements, l’épargne, le crédit et les services aux entreprises et aux investisseurs, comme le montrent l'infographie ci-après.